Rencontre avec le crabe vampire : un crustacé mystérieux

511
Rencontre avec le crabe vampire : un crustacé mystérieux

Très longtemps resté à l’ombre, le crabe vampire, aussi appelé Geosesarma sp. « Vampire » a fait son entrée dans le monde aquariophilie en 2006. Grâce aux recherches de l’entreprise Dennerle, cette espèce de crustacé est aujourd’hui connue sous le nom de Geosesarma dennerle.

Ses origines géographiques demeurent mystérieuses, mais de nombreuses conclusions ont indiqué l’île de Java. Envie d’en savoir davantage sur ce crustacé mystérieux ? Caractéristiques, régime alimentaire, habitat, élevage en aquarium… Nous vous disons tout sur le crabe vampire.

A découvrir également : Portée des chattes : combien de chatons par naissance ?

Traits caractéristiques du crabe vampire

Commençons cette rencontre avec le crabe vampire en statuant sur ses traits caractéristiques les plus reconnaissables. D’une taille moyenne de 2 cm, ce type de crustacé peut être considéré comme une espèce naine.

On le reconnaît à partir de son corps généralement de couleur violette, avec des yeux jaunes ou oranges. On distingue plusieurs variétés de crabes vampires. Par ailleurs, lorsque l’on possède un crabe vampire, l’on espère le conserver durant deux à trois ans, limite de sa longévité.

A lire aussi : Gérer les dépenses de santé de son animal de compagnie : suivez nos conseils !

Régime alimentaire du crabe vampire

Détritivores et omnivores, les crabes vampires mangent un peu de tout. Qu’ils soient à l’état sauvage ou en captivité, ces crustacés sont principalement insectivores. Surtout s’ils trouvent des petites bêtes récoltées sous le bois mort ou la mousse.

Ils construisent leur terrarium dans les sols meubles. On y retrouve des feuilles brunes d’automne qui servent de nourriture aux cloportes et aux collemboles. Le crabe vampire est un mini-prédateur dont la rapidité et l’agilité sont surprenantes.

Habitat naturel du crabe vampire

Rencontre avec le crabe vampire : un crustacé mystérieux

Le milieu naturel du crabe vampire possède des caractéristiques spécifiques à connaître. On retrouve cette espèce dans des habitats terrestres, d’eau douce et de la mer, où elle s’est établie avec succès grâce aux qualités physico-chimiques de l’eau dont l’importance reste facultative.

Un crabe vampire préférera, néanmoins, une eau dure avec un GH élevé. En ce qui concerne la température, elle peut avoisiner 25 °C, avec une marge de 3 °C en dessous ou au-dessus.

Dans le biotope du crabe vampire, on retrouve la crevette bouquet singe avec qui la cohabitation est des plus paisibles.

Astuces pour réussir l’élevage en aquarium du crabe vampire

Toutes les données précédemment mentionnées sont à connaître pour réussir l’élevage du crabe vampire en aquarium. Il faut savoir que l’habitat naturel de ce mystérieux crustacé se situe dans les rivières d’eau douce.

Il y aura donc besoin d’un aquarium d’eau douce maintenue à une température située entre 22 et 28 °C. Pour favoriser la survie du crabe, il faut contrôler le niveau du pH qui doit être compris entre 7,5 et 7,8.

Dans le bassin, il faut également disposer des roches, des plantes de paludarium, du bois flotté et d’autres éléments décoratifs. Cela garantit à ces crustacés suffisamment d’espace pour ramper, grimper et se poser.

En ce qui concerne l’alimentation du crabe Geosesarma « Vampire », il faut savoir que ces crustacés sont omnivores. Toutefois, la nourriture carnée représente une part très importante de son alimentation.

En aquarium, il est possible de nourrir le crabe vampire avec de la nourriture sèche, avec des aliments d’origine animale tels que : les vers de terre, les collemboles, les grillons, etc. De préférence, la nutrition des crabes vampires dans un aquarium doit se faire au crépuscule.