Comment savoir si votre chat est malade ?

1190

Le chat a une manière particulière de s’exprimer ou d’extérioriser un ressenti. Encore faudrait-il les détecter et savoir quels sont les facteurs à observer pour détecter toute éventuelle maladie. Cet article se charge donc de répertorier les symptômes révélateurs d’un mal-être chez votre chat, et les points à surveiller en cas de doute.

Le comportement habituel du chat

Votre chat est d’habitude très actif et sociable, mais depuis un moment, il prend ses distances et reste à l’écart ? C’est certainement un signe de malaise. Vous devez donc l’observer, en vous posant des questions fondamentales :

A voir aussi : Les clés pour garantir le bien-être de votre chat avec des soins essentiels

  • Est-ce qu’il présente des signes de fatigue et d’anxiété ?
  • A-t-il la tête basse ?
  • Joue-t-il ou mange-t-il comme avant ?
  • Recherche-t-il votre compagnie ?
  • Est-il agressif ?
  • Est-ce qu’il vomit ?

Tous ces critères sont importants, car un chat malade tend à s’isoler.

La fièvre chez le chat

La température corporelle est un indice qui trompe rarement. Le chat est considéré comme fiévreux lorsque sa température est supérieure à 38°C. Pour parvenir à prélever sa température, vous devez passer par voie rectale. Étant donné qu’il ne se laissera pas faire, faites-vous assister. Si vous en êtes incapable, confiez-le à un vétérinaire.

A voir aussi : Exploration des différentes races de chats : caractéristiques et particularités

Cependant, lorsque la température de votre chat est inférieure à 38°C, cela voudrait également dire qu’il est hypothermique.

La mauvaise haleine et le changement de couleur des muqueuses

L’halitose peut dissimuler un problème gingival ou dentaire. Lorsque vous constatez que votre chat dégage une haleine désagréable, vérifiez sa langue, ses dents et ses gencives. Vous saurez alors s’il a un abcès, ou si ses dents sont trop entartrées. Si c’est le cas, conduisez le petit félin chez un vétérinaire spécialisé en dentisterie animale. De plus, la mauvaise haleine peut également dissimuler un trouble digestif.

Par ailleurs, si vous constatez des muqueuses jaunâtres ou pâles, voire ponctuées de points rouges, votre chat souffre sans doute d’une intoxication. Il s’agit d’une maladie grave, pouvant porter atteinte à sa vie. Vous devez donc le conduire rapidement chez un vétérinaire. Pour vous faciliter la tâche, sachez qu’en temps normal ses gencives doivent être de couleur rose.

Le pelage du chat

L’aspect du pelage de votre chat peut vous signifier s’il est bien portant ou malade. S’il est sale, emmêlé, collé, terne, gras ou pelé, c’est certainement une maladie qui pointe à l’horizon. Inspectez attentivement sa fourrure dans l’espoir de détecter des croûtes ou des parasites comme les tiques ou des puces. D’autres ses comme la chute des poils, les démangeaisons, les irritations ou les rougeurs, peuvent justifier la gale ou la teigne. En cas de boule sous la peau, courez chez un vétérinaire, car il peut s’agir d’un abcès ou même d’une tumeur.